© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
Rechercher
  • pmguichard

CM du 20 mai 2019, de l’argent, du béton et … des élections !


Des finances

Ce fut un petit conseil tant par son ordre du jour (29 points seulement) que par sa durée, à peine 2h45 !

Le seul point important serait la « bonne » santé financière de la ville. À défaut d’avoir une vision pour un projet d'investissement à long terme, la ville est en excédent financier. Je vous fais la compilation que n'a pas présenté la majorité :


Pour un budget total de la commune d’un peu moins de 50 M€, cela fait 14% non dépensés. On pourrait s’en réjouir. Mais en réalité, c’est un peu moins de 7 M€ qui dorment sur les comptes de la ville et qui ne rapportent rien, comme pour votre compte bancaire courant, à mettre en perspective avec les plus de 20 M€ de dettes qui, elles, nous coutent, comme tout emprunt que vous prenez. Peut-on croire que c’est une gestion de « bon » père de famille !

Étonnamment aussi, nous n’avons pas eu le droit à la présentation des subventions aux associations. On se contentera de 521 000 € distribués pour 77 associations. Même s’il faut retirer 100 000 € pour l’équivalent du « comité d’entreprise de la ville », je vous laisse faire le ratio.

De même, concernant le personnel, nous n'avons pas eu de tableaux récapitulatifs des différentes catégories de personnel, malgré les changements, ni d'explication sérieuse quant à la baisse de la masse salariale, ce qui laisse supposer qu'il n'y a pas de "politique" non plus sur ce sujet.


Du béton et des élections

Lors de la désignation du représentant de Dinard à l’organisme public qui va assurer la délégation du suivi des projets de la commune dans la mesure où il y a trop de chantiers sur Dinard et pas assez de personnels territoriaux pour s’en occuper, un des élus de l’opposition de AdB s’est fendu d’une diatribe un peu décalée. Elle n’avait en effet que peu avoir avec le sujet puisqu'elle dénonçait l’urbanisation excessive de la commune laissée à des « bétonneurs » qui réalisent uniquement des résidences secondaires.


Cette attaque étonnante, au-delà de la situation décalée par rapport au sujet de la délibération, aurait plutôt dû avoir lieu lors des différentes délibérations concernant le PLU (plan local d'urbanisme) que ce conseiller municipal de l’opposition a toujours approuvées. D’autant plus que les projets en cours, à l’exception de celui de la gare, sont tous des projets privés, dont les permis de construire ont été étudiés par … la communauté de communes et pas par le service urbanisme de la ville.


Extrait du compte-rendu de la séance du conseil municipal du 17 décembre 2018 sur l’approbation du plan local d’urbanisme de la commune de Dinard

Peut-être que ce conseiller municipal ne sait pas qu'il a été créé, il y a pratiquement deux ans, un service droit des sols à la CCCE qui étudie tous les permis de construire de la communauté de communes y compris ceux de Dinard. Soit, il ne le sait vraiment pas, et c’est grave pour un éventuel futur candidat au poste de président de cette structure. Soit il le savait, et ce comportement lors de conseil municipal relève d’une posture pré-électorale qui préfigure des comportements qu'on ne voudrait plus voir à Dinard.


Prochain conseil municipal : 15 juillet 2019.


@PG35800